Voiture sans permis
0 5 minutes 1 mois

Ces dernières années, la voiture sans permis s’est grandement améliorée et est de plus en plus répandue dans le marché d’automobile. Hormis dans les villes qui bénéficient de nombreux moyens de transport en commun, l’utilisation de la voiture s’avère également nécessaire pour les trajets du quotidien. Toutefois, passer un permis représente un important investissement de temps et aussi de l’argent que tout le monde ne peut pas se permettre. Mais c’est quoi exactement une voiture sans permis ?

Trouvez ci-dessous tous les détails.

Les caractéristiques d’une voiture sans permis

Connue sous son acronyme VSP, la voiture sans permis est un véhicule assimilé à un cyclomoteur. En effet, ses principales caractéristiques techniques sont déterminées par les critères ci-après :

  • Un quadricycle, c’est-à-dire une voiture avec 4 roues et ne doit pas compter que 2 sièges
  • Un véhicule qui ne possède qu’une seule plaque d’immatriculation à l’arrière
  • Une VSP doit être équipée d’une cylindrée n’excédant pas le 50 cm3 pour un moteur essence et avec une puissance de 6 KW pour un moteur diesel ou électrique
  • Une voiturette ne peut pas rouler à plus de 45 km/h
  • La masse à vide d’une voiture sans permis est limitée à 425 kg en ordre de marche
  • Il lui est interdit de rouler sur les autoroutes et les voies rapides.

Comme toute autre type de voitures, les voiturettes ont également besoin d’un entretien. Pour cela, vous pouvez trouver de nombreuses pièces qui peuvent convenir à votre véhicule chez FZ MOTOR.

Que faut-il pour pouvoir conduire une voiture sans permis ?

Bien que ce type de voiture n’ait nullement besoin d’un permis de conduire, toutefois, il faut noter qu’elle est également soumise à des règles. En effet, pour pouvoir conduire ce type de véhicule, il faut :

  • Avoir 14 ans minimum
  • Une personne titulaire du permis AM (permis cyclomoteur) pour toute personne née à partir du 1er janvier 1988
  • Être titulaire d’un BSR obtenu avant le 19 janvier 2013 pour toutes personnes nées à partir du 1er janvier 1988 ou un titre reconnu équivalent délivré par un État de l’Union Européenne pour de l’Espace Économique Européen (EEE).

Qui peut conduire une voiturette ?

Ce type de véhicule s’avère être la solution de mobilité pour toute personne n’ayant pas le permis de conduire. Par exemple, les adolescents de 14 ans et plus, ainsi que les individus qui ont subi un retrait ou suspension de permis. Ces personnes peuvent donc conduire une VSP si elles ne sont pas sous le coup d’une annulation de permis avec interdiction de conduire prononcée par le juge.

Quelles sont les démarches obligatoires pour conduire une VSP ?

Assurance d’une voiturette

Comme tout véhicule à moteur, l’assurance auto est obligatoire. D’où, comme les voitures classiques, les voiturettes s’assurent également. 

Certainement, les compagnies d’assurance pour les VSP bénéficient d’avantages, car ces dernières sont peu impliquées dans les accidents. Pour cela, les conducteurs peuvent se tourner vers une formule d’assurance auto tous risques ou au tiers. Quelle que soit la formule qu’ils choisissent, les garanties suivantes sont conseillées : une garantie contre les bris de glace, une garantie contre le vol et l’incendie, une garantie dommages, une garantie personnelle du conducteur afin d’être indemnisé en cas de dommages corporels.

Immatriculation d’une VSP

En général, pour obtenir la carte grise d’une voiture sans permis, il faut effectuer les mêmes démarches que pour un véhicule classique auprès de la préfecture. 

Il faut noter également que les voiturettes sont également dispensées du contrôle technique, qui est obligatoire avant la 4ème année du véhicule.

Découvrez par la suite: Les Indispensables En Outillage Automobile : Ce Qu’il Faut Savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.